Retour à la liste des rencontres



Rendez-vous Mauvais Genres : Jake LAMAR

Jeudi 8 mars 2007

Rendezvous Eighteenth

« Hello, le soleil brille, brille, brille ! »...
Gare de Brest : 16h15. J’attends ....
Sur le panneau lumineux on peut lire l’inscription : « C’est aujourd’hui la journée de la femme ! !...
16h20 : j’aperçois Mik... Nous attendons tous les deux... Nous attendons l’arrivée du TGV 8627, en provenance de Paris – Montparnasse. A 16h30, le train entre en gare, voie E. Nous guettons « notre invité », Jake LAMAR. Impossible de manquer ce grand gaillard que nous avons rencontré tous deux à Lamballe (Expédition « Noir sur la Ville », avec Arlette comme pilote...).
Mik avait déjà pris contact une première fois avec Jake (« Certains l’appellent Jake ! »), à St Malo. Il m’avait parlé d’un auteur jovial, sympathique, désireux de nous rencontrer... Il ne s’était pas trompé !

– How are you ?
– How are you ? (1)

(1) En fait, nous parlerons français la plupart du temps... « How are you ? », c’est juste pour faire « culturé »... Jake parle un très bon français et le plus souvent avec le mot juste, le mot précis, le mot technique... et il continue de travailler avec un professeur de français. Puriste et perfectionniste.)

Jake Lamar

Après avoir déposé ses bagages à l’hôtel Vauban, dans sa chambre, Jake nous rejoint au bar. Demi pour tout le monde. Il fait chaud...
16h55 : appel sur le portable de Mik. C’est Hervé, notre « libraire glamour » qui vient aux nouvelles.
Avec Mik, on a à peine évoqué le déroulement de la soirée. Moi, d’habitude si traqueur, je me sens étonnamment ZEN. Avec lui, je me sens « en totale sécurité, en totale harmonie ». C’est qu’il a du répondant, le jeune homme ! De plus, Jake semble nous témoigner une confiance absolue. Il semble même quelque peu impressionné par notre connaissance de ses livres... et de sa bio... Il nous laisse carte blanche. Pas de questions tabou !

Le Caméléon noir

>Nous décidons de profiter du beau temps et d’effectuer une petite promenade avant le dîner, prévu à 19h30 au « Mont-Liban ».
Place de la Liberté, Rue de Siam, Grand Pont, Cours d’Ajot... Retour à l’hôtel pour une courte pause. C’est là qu’Hervé « notre libraire préféré » nous rejoindra vers 19h15...
Déambulation intéressante. Jake est curieux de tout, « une vraie éponge », et lui-même très bavard. On a abordé des tas de sujets : son éducation, le Bronx, son père, la peine de mort, Démocrates et Républicains, l’Afrique, les deux guerres mondiales, la destruction de Brest et sa reconstruction, l’Arsenal, la Royale, le bagne... On a même évoqué Prévert :

« Rappelle-toi Jake LAMAR, il faisait beau sur Brest ce jour-là ! »...

Nous avions un rêve

19h30 : Arrivée au « Mont-Liban », où Madame Le Cam, sympathique et souriante, nous rejoint quelques minutes plus tard. Nous nous laissons conseiller par Hervé « notre expert en gastronomie libanaise préféré »...
Déception : nous disposons de trop peu de temps pour « manzzer des mezzés ». Nous optons tous pour la grillade « Mont-Liban ». Hervé, « le spécialiste » tient à tout prix à boire du thé. (Il a bu son thé, soit, mais il a aussi dégusté « notre » Bordeaux ! Il a même fini ma viande ! J’ai planqué mes doigts !!!).
20h45 : Arrivée dans l’amphi... A première vue, la campagne de com est loin d’être un succès...
C’est parti ! Jake répond aux questions...

Jake Lamar

Mikael Cabon

Roque Le Gall

Séance de dédicaces...

Jake Lamar Jake Lamar
Ghosts of Saint-Michel

Vers 23h00 : Conférence terminée.
Le public semble avoir apprécié. Jake également ! N’est-ce pas là l’essentiel ?

Vendredi 9 mars – Beau temps, à nouveau – Hôtel Vauban – 10h20
J’appelle Jake de la réception ... On me dit qu’il n’a pas pris de petit déjeuner et que l’on ne sert plus de petit déjeuner à cette heure là. J’explique que notre auteur américano-parisien est un lève-tard etc. « On me dit » qu’on va tout de même lui servir un petit déjeuner. No problem ! (2)

(2) cf (1)

Close To the Bone

Petit déjeuner. Jake complète notre « livre d’or ». Il parle d’une soirée magnifique, d’un public sympa et réceptif, de questions perspicaces (dans ce cas précis « pertinentes » aurait sans doute été plus approprié... Je te taquine, Jake ! ). Bref, il semble très satisfait de son périple à Brest !
Pari gagné pour Mauvais Genres...
On parle de Prévert (Il pense l’étudier avec son prof de français...), de Marcel Aymé, du Square Roland Dorgelès, de la Place du Tertre, des vins de Bordeaux... Il est déjà temps de se rendre à la gare. Nous y retrouvons Mik !
Adieux touchants ! (Nous retenons tous nos larmes...)
A bientôt Jake et n’oublie pas que Mauvais Genres porte souvent bonheur aux auteurs... Tu nous devras ta carrière...

Bourgeois Blues

– Un grand merci à tous les MauvaisGenreux.
– Merci à Marc (le roi de la colle ! )
– Merci à Anne-Catherine pour son message : « C’était super sympa hier soir. Un homme simple, plein de charme et d’humour... »
– Merci à Arlette
– Merci à Hervé (le Spielberg de la caméra...)
– Merci à Alain qui désirait tant rencontrer Jake...
– Merci à Patricia de Dupont de la Médiathèque de Plougastel...
– Merci à nos compagnes préférées (une chacun, n’est-ce pas Mik ? ), venues nous soutenir en cette journée de la femme.
– Merci à Madame Le Cam, du service culturel de l'UBO.
– Merci à la réceptionniste du Vauban qui m’a offert un café et servi un petit déjeuner à Jake le lève-tard.
– Merci également à tous « les anonymes »...
– Last but not least...
Un grand merci à Mik !
Pour « tout ! » Il comprendra...

Et bien sûr, un grand merci à Jake ! Un type de la même trempe que Romain Slocombe ! Ce n’est pas peu dire !

Roque Le Gall
Roque Le Gall

Rencontre organisée en partenariat avec le service culturel de l'UBO et la Sonothèque.
Animation : Roque Le Gall et Mikael Cabon.

Pour en savoir plus...

Télécharger notre bulletin consacré à Jake Lamar

Nos chroniques

Revue de presse

Site officiel de Jake Lamar

Revivre la soirée en vidéo (1h54)

Vous devez disposer du lecteur gratuit Real Player pour lire cette vidéo : Real Player