Le Livre des choses perdues

John CONNOLLY

J'ai Lu, 2010
380 pages. 7.60 euros



Un livre jeunesse pour les moins timorés de nos têtes blondes, tout lecteurs bienvenus, fans de fantasy bien-sûr ! Jugez-en : David est un petit garçon solitaire et voué à l'introspection dont la maman adorée a encouragé l'amour des livres en général et celui des histoires en particulier, mais il en est des contes comme dans la vie et les mamans comme les princesses attrapent de mystérieuses maladies qui les enlèvent à l'amour des leurs !

David se retrouve seul avec un père éploré et maladroit qui se retrouve rapidement une compagne, un malheur n'arrivant jamais seul, c'est la guerre (la deuze) et de menaçants vrombissements se font entendre sur Londres, déménagement de la famille recomposée vers la campagne dans la maison d'enfance de Rose, la belle-mère, puis petit frère...

Evidemment David déteste Rose et le paquet vagissant et puant qui lui tient lieu de frère, il se réfugie dans ses livres à tel point qu'il commence à les entendre parler, de plus, la nouvelle maison est assez inquiétante, perdue dans les bois (ouais ouais je sais ce que vous pensez !) recouverte d'un lierre qui s'immisce particulièrement dans la chambre de David avec un drôle de jardin creux !

Le garçon découvre le passé tragique de la maison en cuisinant Rose dans leurs rares moments d'entente, elle lui raconte la disparition de deux enfants de sa famille il y a bien des années : Jonathan et sa petite soeur Anna. David occupe d'ailleurs la chambre du garçon.

Bon là les plus cortiqués d'entre vous ont compris :

1/ que David va se faire la cerise comme les autres

2/ que tout ça fleure bon le monde parallèle !

Bingo, nous voici partis dans l'univers des contes de fées dans ce qu'ils ont d'effrayants voire de carrément gore ! Enfant sensible s'abstenir tous les autres foncez ! Plongez dans le puit noir, le plus dur sera d'en sortir !

Grand merci Mr Conolly !

Gaëlle


Le pouvoir des ténèbres

John CONNOLLY

Presses de la Cité, 2004



Charlie Parker est détective privé et aimerait bien se cantonner à des filatures pour ne pas avoir à revivre les atrocités au cours desquelles sa femme et sa fille ont trouvé la mort. Mais la vie en a décidé autrement. Il est engagé par M. Peltier, dont la fille Grace a été retrouvée morte peu de temps avant la découverte fortuite d'un charnier à l'endroit même où les membres d'une secte, les baptistes d'Aroostock avaient disparu un demi siècle plus tôt. Comme par hasard, Grace enquêtait pour sa thèse sur cette secte et cette mystérieuse disparition.

Alors même que son enquête débute, Charlie est menacé par un étrange et repoussant personnage, M. Pud. Que défend ce dernier si jalousement ? Qu'est-ce qui pousse cet homme à parsemer son passage de cadavres, tous morts dans les pires souffrances ? Quel peut-être le lien entre cette ancienne secte et les disparitions d'aujourd'hui ?

Charlie, sa compagne Rachel et ses deux amis homosexuels Angel et Louis vont affronter " le monde alvéolé ".

Dans ce roman, l'auteur nous mène (et même par la main...) dans un dédale obscur et glauque. Tellement obscur qu'on met du temps à y voir quelque chose. J'ai mis au moins 100 pages à me convaincre que cela valait le coup d'aller jusqu'au bout ! Mais je ne comprends pas encore la logique. L'attention est sans cesse promenée entre des meurtres avec surenchère dans l'épouvante et les introspections du héros sur ce qu'il est et ce qu'il était avant l'horreur qui s'est déchaînée sur sa famille. Les personnages sont hauts en couleurs mais l'histoire... non, pas l'histoire, le style d'écriture choisi fait qu'ils n'arrivent pas à prendre toute la dimension promise. Dommage, car le sujet, bien que pas très original, était suffisamment porteur pour qu'on se régale... ce que je n'ai pas fait !

Annecat

partager sur facebook :