Blue Harmonica

Jean DUFAUX, RENAUD

Dupuis, 2003
Vingt-deuxième tome de la série : "Jessica Blandy"



New York sous la neige... Blue Harmonica est un homme bien étrange, un musicien qui fait pleurer le blues sur son instrument... mais aussi un tueur professionnel qui assassine à la commande. C'est un certain Mister Chance coiffé d'un haut de forme qui, en venant l'accoster pour lui remettre l'arme du crime, l'informe aussi du nom de sa victime. Ne lui reste plus ensuite qu'à asséner le coup fatal. Calmement, posément, sans le moindre état d'âme... C'est ainsi que Blue se rend dans le métro, flingue Louis Berich, un mendiant qui dormait là et abandonne près du cadavre le revolver sur la crosse duquel a été gravé le nom du défunt. En trois ans, procédant toujours de la sorte, notre joueur d'harmonica a déjà exécuté plusieurs dizaines d'individus. La police bien sûr enquête sur ces assassinats, mais ne progresse guère : pas d'empreintes, pas d'indices, pas de témoins susceptibles de décrire le mystérieux tueur, les exécutions ne semblent relever d'aucune logique. Pour tout dire, elle patauge lamentablement jusqu'au jour où le hasard va placer Jessica Blandy sur le chemin du tueur. Pour l'heure, elle mange tranquillement au comptoir d'un restaurant routier. Lorsqu'elle sort de l'établissement, elle est accostée par Blue qui la prend pour sa nouvelle victime avant de la quitter, certain de sa méprise. Quelques secondes plus tard, une détonation retentit. Jessica rebrousse chemin et découvre Stella Lamb, la jeune femme qui était sa voisine au restaurant, étendue morte dans la neige, le revolver gravé à son nom non loin de son cadavre. Interrogée par la police, Jessica qui a beau se torturer les méninges ne parvient pas à décrire l'homme avec lequel elle a échangé quelques mots...

Ces exécutions en série ne sont semble-t-il pas près de s'arrêter. Tout va pourtant se précipiter dès lors que notre héroïne parvient à se souvenir, qu'elle tente de comprendre et de retrouver cet homme aussi mystérieux qu'insaisissable qui en donnant la mort semble soulager des victimes apparemment consentantes. Commence alors une course poursuite effrénée contre la mort. Avouons-le d'emblée : le vingt-deuxième tome des aventures de Jessica Blandy s'impose tel un album pas très moral mais vraiment très réussi ! Pour le moins étrange et singulier, le scénario tendu de Jean Dufaux est bien maîtrisé, haletant à souhait. Il éveille très vite la curiosité du lecteur, happe son intérêt des premières pages au dénouement. Mené tambour battant, crédible et cohérent, parfaitement équilibré dans son dosage d'ingrédients réalistes, mystiques et extraordinaires, l'auteur nous propose un thriller fantastique passionnant, plein de mystère, sur lequel l'angoisse et la mort règnent en maîtres, une histoire néanmoins non exempte de poésie et d'une certaine douceur. Et que dire des personnages sinon qu'ils sont eux aussi captivants ! L'héroïne, bien sûr, toujours aussi belle et que l'on découvre de plus en plus humaine puisque avouant une ancienne dépression, un penchant pour l'alcool et une attirance certaine... pour Blue, l'homme à l'harmonica, personnage lui aussi intéressant et fascinant, étrange individu qui offre la rédemption à coups de revolver. Mais également l'énigmatique Mister Chance dont les apparitions régulières rythment l'aventure... Côté graphisme, Renaud donne la pleine mesure de son talent. Son dessin réaliste qui magnifie la beauté féminine - et celle des décors - fait merveille et la palette des couleurs à dominantes vertes et bleues restitue l'ambiance irréelle et le climat glacé d'un New York hivernal et enneigé.

Un album de qualité, plaisant. Une lecture fort agréable.

MGRB

partager sur facebook :