Cat Shit One, T. 1

Motofumi KOBAYASHI

Glénat, 2006
Collection Mangas



Vietnam, 1968. Le sergent Perkins dirige la patrouille de reconnaissance Cat Shit One. Leur mission : repérer le terrain pour les opérations de bombardement aérien de la route Hô Chi Minh afin de gêner le ravitaillement de l'armée du Nord Vietnam et du Vietcong. Au plus près des forces ennemies, ils sont constamment pris à partie et doivent faire preuve d'un immense courage pour atteindre leurs objectifs...

Un manga sur la guerre du Vietnam, voilà déjà qui est original. Ce qui l'est encore plus, c'est que les GI sont des... lapins ! Et le pire est que l'on s'y laisse prendre : le sergent Perkins et ses camarades à longues oreilles sont plus vrais que nature. De surcroît, ce postulat est décliné jusqu'aux moindres détails : les rations de survie sont des granulés à la carotte, les posters épinglés dans les chambrées représentent d'accortes lapines... Les Vietnamiens, eux, sont représentés sous la forme de chats siamois (qui font bien sûr " Miaou ! " en donnant la charge) et les Russes sont évidemment des ours. Moins drôle (?), les Français ont droit à une incarnation sous la forme de porcs...
Effectivement, l'on pourra s'interroger sur l'intérêt de l'entreprise. Pour s'en convaincre, il suffira de parcourir rapidement les quelques planches proposées à titre d'exemple à la fin de ce premier volume de la série, lesquelles présentent une histoire du même type et du même auteur, mais avec des personnages humains. C'est d'un plat ! L'idée de donner des traits animaux à ses protagonistes a vraiment permis à Kobayashi de s'affirmer, d'exprimer tout son talent. Et le résultat est superbe !
Autre intérêt de la technique, elle permet d'accrocher le lecteur pour introduire régulièrement quelques pages de texte purement historique, à peine illustrées. C'est un procédé volontairement didactique que l'on retrouve souvent dans les mangas et qui pourra soit agacer, soit séduire le lecteur. Celui-ci aura dans ce dernier cas plaisir à en apprendre davantage sur ce conflit, les explications données étant très claires et fort intéressantes.
A conseiller aux plus jeunes pour leur faire découvrir le contexte historique de la guerre du Vietnam... et aux moins jeunes pour une séance de rattrapage !

Mikael Cabon

partager sur facebook :