Un bonheur insoutenable

Ira LEVIN

J'ai Lu, 2003
Réédition d'un roman publié en 1971 chez Robert Laffont et en 1970 dans l'édition originale.
5,80 euros



Au pied d'immenses immeubles de béton sans fenêtres, des enfants évoquent les choses incroyables qu'ils ont apparemment entendues de la bouche d'adultes. Il existerait des membres de la famille qui vivraient dans les montagnes, sans bracelet, sans protection, sans même recevoir leur traitement mensuel. Malades, ils font preuve d'un comportement étrange : totalement imprévisibles, ils ne s'aiment ni ne s'aident les uns les autres. Ils vont même jusqu'à "se battre", concept inimaginable pour ces enfants normaux, habitués à une vie policée, sans surprises, où toutes les décisions sont prises par UniOrd, l'ordinateur central qui veille sur la famille et la protège, pour le bien de tous. Parmi ces enfants, un jeune garçon aux yeux vairons, Li RM35M 4419, est particulièrement choqué par ces révélations. Heureusement, un traitement supplémentaire a tôt fait de le rassurer et de ramener ses petits camarades à la raison : il existait effectivement autrefois des gens "malades", des "incurables", mais ils sont tous morts aujourd'hui et la famille vit en parfaite harmonie sur toute la planète. Li est rassuré pour un temps... jusqu'à ce que sa conscience se réveille peu à peu et qu'il se rende compte qu'il est, peut-être, un peu malade lui-même...
Balayons tout de suite la première objection qui peut venir à l'esprit : une société dominée par un ordinateur omniscient, un peuple opprimé "pour son bien", un rebelle en devenir... voilà qui rappelle bon nombre de romans de politique fiction ! Effectivement, Ira Levin, l'auteur culte de Un bébé pour Rosemary, s'est appliqué à relever ici un défi bien audacieux : comment, après Orwell, Bradbury, Huxley ou Zamiatine, écrire une nouvelle dystopie sans souffrir de la comparaison avec ses aînés ? Tout simplement en ne cherchant pas à les copier ! En effet, si Un bonheur insoutenable n'a ni la force et la noirceur de 1984, Fahrenheit 451 ou Le meilleur des mondes, ni le caractère désespéré et terriblement prémonitoire de Nous autres, il aborde avec beaucoup de fraîcheur et d'originalité le thème de la force du libre-arbitre dans une société totalitaire. Véritable thriller plutôt que pensum philosophique, Un bonheur insoutenable nous invite à suivre le dénommé Li RM35M 4419 dans son éveil à la vie, à l'amour, à la liberté, mais aussi à la souffrance, à la douleur, au désespoir... Ira Levin aura donc formidablement réussi son pari en nous livrant, un roman passionnant, rythmé et, finalement, inoubliable. A noter enfin, la superbe illustration, glaçante, choisie par J'ai lu pour orner la couverture de cette réédition.

Mikael Cabon

partager sur facebook :