Le dernier voeu

Andrzej SAPKOWSKI

Bragelonne, 2003
Traduit du polonais. Première parution dans la langue originale en 1993. 20 euros



Le monde issu de l'imagination de Andrzej Sapkowski est infesté de monstres assoiffés de sang qui attaquent sans relâche les humains. Ces derniers vivent donc constamment dans la terreur et ne doivent leur salut qu'à l'intervention efficace de mercenaires, les sorceleurs, seuls capables en ces temps obscurs de combattre et d'éliminer goules, vampires, lycanthropes dragons et autres basilics. En fait, à la fois mages et guerriers redoutables, les sorceleurs ne sont ni plus ni moins que des orphelins élevés et entraînés dans l'unique but d'éliminer ces créatures démoniaques contre monnaie sonnante et trébuchante. L'un d'eux, Geralt de Riv, est sans doute le meilleur. Il a combattu et abattu des centaines de monstres et jouit désormais d'une solide réputation. Toutefois, en raison de son étrange apparence - cheveux blancs, yeux nyctalopes et tunique et manteau noirs - ce solitaire que ses différentes missions et exploits accomplis ont contribué à faire de lui un héros fascine mais en même temps inspire toujours méfiance, peur et jalousie...

Comparable à Andreas Eschbach en Allemagne ou Valerio Evangelisti en Italie, Andrzej Sapkowski égale voire dépasse en Pologne les ventes des traductions d'auteurs américains. Tous ses livres ont été traduits en Russie et République tchèque. Quant à "Le dernier voeu", également traduit en France, en Espagne, en Lituanie et en Croatie, son succès a suscité une adaptation en BD et au cinéma. Ce roman d'heroic fantasy, pourtant, ne parvient pas à convaincre complètement. L'univers planté par l'auteur séduit parce que totalement inédit. On y retrouve avec plaisir des monstres plus repoussants les uns que les autres, issus de toutes les légendes et mythes du monde entier ; un personnage central fascinant, très fort et très adroit, intrépide et courageux, un héros solitaire parce que différent, non dépourvu d'humour, attachant dans la réflexion qu'il mène sur lui-même et dans sa quête d'humanité ; des magiciens corrompus et manipulateurs, et quelques autres humains, hommes et femmes non sans défauts et dont certains seront capables d'amitié et de générosité... Beaucoup d'aventures, de dangers, de la magie, de l'amour, rien ne manque ! Toutefois, en raison de sa construction, le roman laisse le lecteur un tantinet déçu, quelque peu sur sa faim. Il ne s'ennuie pas ! Jamais le livre ne lui tombe des mains... mais la structure non linéaire de l'intrigue souvent déroute, parfois désarçonne si bien que le lecteur a bien souvent l'impression de perdre le fil de l'histoire. L'auteur donne à lire une succession de petits récits d'aventures haletants certes mais que rien ne relie les uns aux autres hormis la présence et l'implication du héros, et cela gâche tout de même un tout petit peu le plaisir de cette lecture.

Malgré cette petite réserve, nous avons là une action trépidante, de l'humour, un personnage attachant, une quête passionnante : un bon divertissement à ne surtout pas bouder. Avis aux amateurs du genre !

MGRB

partager sur facebook :