Sortie de route

Didier TRONCHET

Glénat, 2017



La grenadine, ça t'a un effet boeuf : quand elle en boit, Valérie, tout adulte qu'elle était, retombe en plein dans l'adolescence, physiquement comme intellectuellement. Elle et son homme, Régis vont voir quelques-uns de leurs projets remis en question. Et en premier lieu, les vacances qu'ils s'étaient promis de prendre juste après le dernier rendez-vous de travail de Régis.

Régis, c'est un pointilleux. Un gars qui prépare ses vacances avec toutes les résas, les adresses et les téléphones dans le petit dossier jaune qu'a bien sûr oublié de prendre Valérie. Et oui, la Valoche, elle a l'air un brin plus fantaisiste que son Régis. Et pis, quand elle se prend son ravalement de façade suite à l'ingestion de grenadine, ça foire carrément : finis, les rendez-vous pros, le sérieux de Régis Lemaire qui le propulsait à la tête du service prospection, bref, tout le petit confort dans lequel vivait tranquillement le couple. Elle, ce qui l'intéresse maintenant ce sont les vaches, le pédalo, les fêtes locales... Bref, ça swingue chez les Lemaire.

Plutôt sympa, ce petit conte de Didier Tronchet, avec son côté fantastique version campagne française. Un conte qui délivre doucement sa philo : "chassez le naturel, il revient au galop", mais aussi un truc proche de "la vérité sort de la bouche des enfants". Après son purgatoire, Régis enverra balader le personnage de cadre rangé pour être le nouveau Régis.

Reste cette impression de rester un peu spectateur de l'histoire qui aurait peut-être pu être contournée en rentrant plus finement dans la psychologie des persos.

(Attention, aucun rapport avec Sorties de route de Pomès.)

Marc Suquet

partager sur facebook :